E1000 et 1 créations, l’habilleuse de princesses

 

Pour bien commencer l’année, nous vous embarquons dans un monde rempli de couleurs et de paillettes. Un monde où chaque petite fille devient une véritable princesse! Ce monde est celui de E1000 et 1 créations! 

Couturière pleine de talent, Emilie vous propose ses différentes créations. Des robes de princesses, aux doudous et autres accessoires de coiffure… Tout ça dans une jolie boutique de créateurs, au cœur de la ville de Lesneven (Finistère).

Fasciné par ses magnifiques robes, je lui ai demandé de m’accorder un entretien afin de répondre à quelques questions.

 

 

E1000 et 1 créations, l’habilleuse de princesses

 

Pour nos lecteurs qui ne te connaissent pas, peut-tu nous présenter ce que tu fais?

Je fais des robes tutus, des lingettes lavables, des coussins… Tout dépend de mon inspiration du moment! En couture il n’y a pas de limites. Et j’aime beaucoup lorsqu’on me lance des défis! Là par exemple, on m’a demandé un coussin d’alliances, qui servira cet été. Si on me demande un mobile, ou quelque chose pour décorer une chambre d’enfant, ce sera tout à fait possible aussi!

 

Comment en est-tu arrivé à faire ça?

J’ai fais un CAP en décoration d’intérieur en sortant du collège, et donc 2 ans de couture. Mais dans la tapisserie d’ameublement il n’y a pas beaucoup de travail en Bretagne. Et comme je ne voulais pas quitter ma belle région, j’ai fais des petits boulot qui n’étaient pas en lien avec ma formation. Puis il y a 5-6 ans, je suis devenue AMP (aide médico-psychologique) auprès d’enfants autistes. Puis j’avais un besoin de changement. C’est alors que mes nièces m’ont lancé sur les robes de princesses. Elles m’en ont demandé lors d’un anniversaire. Je me suis donc lancé, et ça m’a vraiment bien plu!

 

Tu arrive à en vivre de tes créations, ou pas encore?

J’ai démarré seulement au mois de juillet entant qu’auto-entrepreneur, et pour le moment non. Je commence doucement à pouvoir en vivre, grâce à la période de Noël surtout! Je vend dans la boutique, et également sur ma page Facebook. Peut-être prochainement sur internet, j’étudie plusieurs options qui s’offrent à moi.

 

Tu aurais des conseils à donner à quelqu’un qui débute en couture et aimerait également vendre ses créations?

Vraiment, de se former! C’est primordial. Et d’en avoir vraiment envie, de se battre, car il faudra se lever pour ça le matin et passer sa journée derrière une machine à coudre, à couper du tulle, etc… Donc ce n’est pas facile non plus tous les jours!

Et puis, suivre une formation, c’est presque obligatoire de mon point de vue, parce que, les clients souhaitent un vrai travail professionnel.

 

Tu donne des cours de couture pour celles qui aimeraient apprendre?

La boutique des créateurs des légendes a un atelier pour pouvoir proposer des ateliers de couture justement. On doit s’attaquer à la rénovation de la pièce, et ensuite on mettra en place ces ateliers. C’est prévu d’ici quelques semaines.

 

Tu as des projets pour le futur?

Pour le moment non à part les ateliers. Je réfléchi à ce que je pourrais mettre en place dans le futur, aux nouveautés que je pourrais proposer, etc… Mais rien de concret pour l’instant. J’ai démarré seulement en Juillet, et avec les fêtes je n’ai pas eu le temps de penser à ça, donc je commence tout juste à me pencher sur la question.

 

Une idée des prix des tes robes?

Ça commence à environ 20€ et ça va jusqu’à 50-60€ pour les robes les plus complexes et les plus grandes.

 

Crédit Photo – Studio Pennec Landivisiau

 

Merci beaucoup E1000 et 1 créations pour cet entretien et pour le rêve que tu apporte aux petites et aux grandes princesses!

Si vous souhaitez découvrir un peu plus ses créations, une exposition est prévue du 15 Janvier au 3 Février à la biscuiterie « Les Petites Gourmandises » à Plouvorn. Emilie y sera présente la journée du 3 Février pour vous parler de ses créations.

Retrouvez E1000 et 1 créations sur sa page Facebook, ainsi que sur la page de la boutique des créateurs des légendes.

Retrouvez également Les petites Gourmandises sur leur page Facebook.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.